Vous êtes ici

Le juge ordonne la démolition des éoliennes de Bernagues

En janvier 2017 ACNAT LR avait largement contribué, avec l'aide de FNE LR, à l'annulation du permis de construire du parc éolien de Bernagues (commune de Lunas, massif de l'Escandorgue) par son intervention volontaire dans le recours des associations locales. Cette intervention portait sur l'insuffisance de l'étude d'impact environnemental, en particulier sur l'Aigle Royal.

Depuis, les 7 éoliennes ont fonctionné par intermittance sur une base illégale.

Le 14 janvier 2020, un Vautour Moine avait été retrouvé mort au pied des éoliennes.

Le 19 février 2021, le Tribunal Judiciaire de Montpellier a condamné la SARL ENERGIE RENOUVELABLE DU LANGUEDOC à remettre les éoliennes de Bernagues en leur état antérieur par la démolition de toutes les éoliennes et de toutes les installations attachées.

Il précise qu’à défaut d’exécution dans le délai de quatre mois à compter de la signification et passé ce délai, elle devra verser une astreinte de 9 000€ par jour (qui reviendra à hauteur d’un tiers à chaque association).

Elle est par ailleurs condamnée à verser 2000 euros à chaque association au titre des frais d’avocat.

Même si la décision n'est pas définitive, le Tribunal a ordonné l’exécution provisoire, ce qui signifie que même en cas d’appel la décision devra être exécutée.

Les associations de défense du paysage qui ont mené cette action sont :

  • l'association VIGILANCE PATRIMOINE PAYSAGER ET NATUREL, requérante

  • l'association PROTECTION DES PAYSAGES ET RESSOURCES DE L’ESCANDORGUE ET DU LODEVOIS, requérante

  • l'association SOCIETE POUR LA PROTECTION DES PAYSAGES ET DE L’ESTHETIQUE DE LA FRANCE (SPPEF), intervenante volontaire

Bravo à elles pour leur ténacité !

La décision du tribunal

Users haven't viewed anything yet.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer