Vous êtes ici

Beaucaire, la folie des grandeurs

L’avènement du photovoltaïque fit naître bien des ambitions chez certains porteurs de projets. Perçu en premier lieu comme une manne financière par trop d’entre eux, les principes tels que protection des espaces naturels ou agricoles, ou encore priorité aux espaces déjà imperméabilisés ne font pour l’instant pas fureur. Et dans une course au profit, quoi de plus normal que de voir naître l’idée du plus grand projet d’Europe.

Et comme emplacement on cibla les « infâmes » rizières de Camargue... Ce fût sans compter sur les résultats des inventaires naturalistes mettant à mal les idées préconçues sur la pauvreté écologique de tels agrosystèmes, ni sur la volonté de quelques irréductibles à faire valoir le souhait de ne pas voir mis à mal l’avenir de l’agriculture, la qualité de vie des riverains et la sauvegarde de la biodiversité.

Nos voisins de NACICCA prirent le taureau par les cornes, bientôt rejoints par le COGard, puis par ACNAT, alors nouvelle née dans le paysage du contre-pouvoir.

Ces dernières semaines, l’Autorité environnementale a donné son avis et a souligné les manquements dans l’étude et les compléments que la poursuite d’un tel projet allait nécessiter. Le combat n’est pas fini pour autant. Il s’agit désormais de savoir si le préfet va suivre cet avis, et si le porteur de projet se prêtera au jeu des mesures compensatoires, aussi démesurées soient- elles pour un projet de 771 hectares...

Users haven't viewed anything yet.

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer